Les MOOC sont-ils une formation efficace ?

octobre 11, 2017

admin

Pas de commentaire

Tags:

Il n'y a aucun tags

Vous avez peut-être déjà entendu ces mots sans vraiment les comprendre : FLOT (Formation en Ligne Ouverte à Tous), CLOM (Cours en Ligne Ouvert et Massif) ou le plus connu, MOOC (Massive Open Online Course). Ce nouveau type de formation à distance, ouvert à énormément de personne, fait toujours plus parlé de lui. Mais quoi consiste vraiment un MOOC ?

Les fondements du MOOC

Il est important de distinguer les deux grands types de cours qui existent : ceux qui ont pour objectif de délivrer un diplôme en validant des compétences (généralement désignés par xMOOC) et ceux qui ont plus vocation à laisser chacun se cultiver, et où les participants contribuent largement au contenu partagé. Trois grandes notions forment la base de ces cours :

•La notion de ressources éducatives libres, qui veut démocratiser l’accès aux savoirs en rendant la formation accessible à tous et sans discrimination grâce à Internet. Le but est d’augmenter à la fois la diversité des cours et du public.

•La notion de collaboration communautaire : ces cours en ligne ont la particularité de privilégier l’échange et l’interaction, ce qui signifie que le cours doit réunir et faire participer un public très varié et réparti dans le monde grâce à des outils numériques et des médias sociaux.

•La notion de scénarisation de l’enseignement, qui organise la formation durant une session choisie à une période précise. En somme, il s’agit d’une formation à suivre et avec laquelle interagir, pour participer et le plus souvent suivre une thématique ou un projet.

Le MOOC pour se former aujourd’hui

Plus le temps passe et plus la part d’adultes souhaitant compléter leur formation grâce aux cours en ligne gagne en importance. C’est pour cela que les MOOC imitent le modèle économique de nombreux jeux vidéo en ligne en proposant un premier contenu gratuit (pour ceux qui veulent se cultiver) et ajoute un paiement pour un contenu plus avancé et suivi (pour ceux qui visent une formation). Pour ceux qui choisissent l’option payante (plusieurs dizaines d’euros environ), des exercices complémentaires valident également l’acquisition des compétences et l’assiduité.

Les similarités avec le jeu vidéo ne s’arrêtent pas là : en plus des compétences visées directement par les cours, des badges attestent des autres talents, plus comportementaux, comme la sociabilité ou la créativité. Il est même possible de se défier en duel entre utilisateurs, pour tester les connaissances sur un contenu choisi et gagner de nouveaux badges !

L’importance du certificat

Le certificat a aujourd’hui son importance à cause de la culture partagée aussi bien par les entreprises que les salariés : le diplôme rassure et valorise. Il est en particulier intéressant pour les personnes qui cherchent à s’insérer ou à se reconvertir, car cela prouve leur proactivité auprès des recruteurs, qui apprécient toujours ce trait, et donne accès à un financement possible auprès de Pôle emploi.

Un autre intérêt spécifique est la personnalisation du CV, car les personnes qui combinent études classiques, cursus professionnel et formations en ligne se retrouvent fréquemment avec un profil unique, qui les distinguent des autres candidats. Le recrutement ne se joue parfois qu’à une compétence de plus ! Et enfin, pour ceux qui n’ont pas de cursus professionnel à faire valoir, la piste d’un CFA en ligne est actuellement discutée.

Le langage du corps : une formation intéressante pour les ressources humaines

août 19, 2017

admin

Pas de commentaire

Tags:

Il n'y a aucun tags

Contrairement aux idées reçues, la communication ne repose pas essentiellement sur les mots. Les mots n’occupent que 7% d’une conversation et le ton de la voix 38%, laissant ainsi une part de 55% au langage corporel. Que ce soit pour un enquêteur ou un responsable des ressources humaines d’une entreprise, la maîtrise de ce type de langage peut être un excellent atout.

Pourquoi apprendre le langage du corps ?

La communication est parfois complexe dans la mesure où un interlocuteur peut dire des mots qu’il ne pense pas ou affirmer une chose, pour ensuite agir autrement. Pour pouvoir connaître précisément les intentions d’une personne, il est indispensable de connaître le langage corporel.

En effet, un regard direct, fuyant, la position des jambes, la posture sur une chaise, les mouvements des bras et de la tête, sont d’excellents indices qui peuvent trahir ou affirmer les paroles d’une personne.

Pour un responsable des ressources humaines, il est possible de décoder un message pertinent non émis par l’interlocuteur, grâce à l’analyse de ces divers éléments. Que ce soit durant une entrevue, une rencontre d’évaluation de rendement ou une rencontre disciplinaire, il peut mettre ses connaissances en œuvre pour déterminer le message pouvant être dissimulé par une personne ou un groupe.

Bien que certaines personnes soient dotées d’un certain don qui leur permet d’interpréter les gestes de leurs interlocuteurs, il n’est pas toujours évident de s’improviser spécialiste du langage non-verbal. Pour pouvoir maîtriser ce type de langage, il est fortement conseillé de se former en synergologie.

En plein essor, cette discipline est basée sur un fondement scientifique et a pour objectif de décrypter le fonctionnement de l’esprit humain, à travers les gestes. Elle se situe au carrefour des sciences de la communication et des neurosciences.

La formation en langage corporel

La formation en synergologie s’adresse aux responsables RH, mais également aux managers et aux commerciaux. Elle a pour but d’améliorer la communication lors d’entretiens, de prises de parole en public et de négociations difficiles.

L’apprentissage dure quelques jours et se focalise dans un premier temps sur la différenciation des gestes symboliques, des gestions culturelles et des gestes non-conscients, mais également sur les éléments constituant le non-verbal : regard, postures, silences, etc.

Elle invite ensuite les stagiaires à décoder les gestes, les attitudes et les expressions du corps les plus courantes. Cette seconde partie permet de décrypter entre autres les axes de tête, les micromouvements inconscients, les expressions du visage et les gestes d’auto contact, tels que les caresses ou les démangeaisons.

Après le décodage du langage corporel, une formation en synergologie offre généralement aux stagiaires la possibilité de s’améliorer pour avoir un meilleur impact sur les interlocuteurs. Durant cette étape, ils travaillent leur voix, leur posture émotionnelle et apprennent à accroître leur présence ou à la masquer, en fonction de la situation.

Si un apprentissage de quelques jours permet d’acquérir des connaissances plus ou moins approfondies, il est indispensable de suivre une étude de plus de 240 heures pour se présenter comme un vrai synergologue.

Après la formation, il est envisageable de devenir un enseignant en synergologie en présentant un rapport d’observation, soit au minimum un ajout de cinquantaine d’heures à l’apprentissage.

En règle générale, pour pouvoir devenir synergologue et enseigner, il faut prévoir environ 3 ans d’étude et plus de 400 heures de cours.

Pourquoi apprendre les techniques d’animation en entreprise ?

juillet 16, 2017

admin

Pas de commentaire

Tags:

Il n'y a aucun tags

 

Les changements au niveau du marché, dont une concurrence de plus en plus accrue, et dans les relations entre employeurs et salariés ont donné naissance à une nouvelle forme de management. Ils ont aussi donné une grande place à d’autres activités, dont l’animation d’équipe. Mais en quoi consiste cela consiste t-il et pourquoi est-il intéressant d’acquérir les compétences d’un animateur de groupe ?

Fédérer les membres d’une équipe autour d’un projet

Pour un employeur, un chef d’équipe ou un manager, l’apprentissage des techniques d’animation de groupe est indispensable pour la réussite d’un projet.

Bien plus qu’un simple “petit chef” limité à distribuer des tâches et à réaliser leur suivi pour ensuite sanctionner les non-performers, l’animateur sait organiser et motiver les éléments de son équipe pour les fédérer autour des objectifs de l’entreprise, à court ou à long terme.

Il doit donner du sens au projet afin de susciter l’adhésion des collaborateurs et dans certains cas, élaborer un plan d’action avec eux. D’autre part, il doit partager ses ambitions tout en restant dans le cadre des valeurs de son entreprise.

En d’autres termes, la maîtrise des techniques en animation est indispensable pour que les membres d’un groupe puissent évoluer harmonieusement vers la réalisation d’un projet et s’impliquer dans la réussite.

Il faut savoir que l’ancien système de management considérant les employés comme de simples éléments de production chargés d’exécuter les ordres des supérieurs hiérarchiques peut affecter gravement le développement d’une structure.

Dans un premier temps, la non-adhésion des collaborateurs peut donner naissances à des rumeurs qui aboutissent dans certains cas, à des crises internes.

Par ailleurs, en se sentant exclus des objectifs, les salariés vont progressivement perdre leur volonté de participer au développement de leur structure. La démotivation compte parmi les plus grands fléaux qui peuvent frapper une entreprise.

Elle est particulièrement contagieuse et peut avoir des impacts considérables aussi bien au niveau de la productivité que de la qualité des prestations.

Développer les compétences des membres d’une équipe

Outre la motivation et le développement d’un sentiment d’adhésion chez les collaborateurs, l’animateur contribue au renforcement de leurs compétences.

Dans de nombreux cas, les compétences des salariés d’une entreprise sont vérifiées, voire imposées, par les donneurs d’ordre. L’entreprise peut donc faire face à de sérieux problèmes si elle est dans l’incapacité de répondre aux attentes de ses clients.

La formation interne ou externe peut aider dans l’amélioration du savoir-faire d’un salarié, mais elle n’est pas toujours suffisante pour atteindre certains buts. En effet, il est souvent nécessaire de donner au collaborateur l’opportunité de mettre ses capacités en lumière et de bénéficier d’une reconnaissance.

En tant qu’animateur, un manager peut aider un salarié à monter en compétences en lui offrant la chance de réaliser de nouvelles tâches.

Conserver le dynamisme d’une équipe en temps de crise

Dans la réalisation de ses activités, une entreprise s’expose à de nombreuses crises. En apprenant les techniques d’animation, son président et ses chefs de groupe peuvent limiter les effets des coups durs sur le développement de leur structure, en conservant le dynamisme des membres de chaque équipe.

En fonction de la situation, l’animateur peut adopter diverses méthodes : créer une atmosphère plus conviviale sur le lieu du travail en jouant sur le décor, responsabiliser les membres des équipes, confier des missions valorisantes, mettre en place un nouveau système de récompenses, etc.

Quelles solutions pour du soutien scolaire dans le Gard ?

juin 29, 2017

admin

Pas de commentaire

Tags:

Il n'y a aucun tags

Avec notre rythme de vie actuel, nous n’avons plus beaucoup de temps à consacrer au suivi des études de nos enfants. Le soutien scolaire dans le Gard et dans n’importe quelle ville française est ainsi devenu une excellente alternative à ce manque d’assistance. C’est aussi un atout indispensable pour pallier aux éventuelles lacunes de nos enfants et leur permettre de rattraper les cours.

Les cours de soutien scolaire

Un accompagnement scolaire peut être bénéfique dans plusieurs cas. Que l’élève soit en primaire, en secondaire, universitaire ou même déjà dans la vie active, ces cours peuvent être la clé de la réussite. Il faut reconnaître qu’en ramenant toujours de mauvaises notes à la maison, un élève peut vite perdre confiance en lui et peut être même poussé à l’abandon s’il ne reçoit pas à temps un soutien. Plusieurs raisons peuvent amener un élève à avoir de mauvaise note. Cela peut être dû au cours même, difficile à assimiler. Mais, cela peut également être causé par la peur vis-à-vis de son enseignant.
Bien que ce soient les mêmes matières qui sont traitées, en soutien scolaire, les leçons ainsi que les exercices sont abordés d’une autre manière. Les cours particuliers permettent d’aborder plus en détail les cours. C’est aussi l’une des rares occasions d’établir une véritable relation de confiance entre l’élève et son professeur. Grâce à ses compétences, un professeur de soutien scolaire, outre les cours, peut apprendre à son élève les bonnes méthodes de travail pour retenir ses cours, les assimiler et réussir ses exercices.

Comment bénéficier des cours de soutien ?

Il existe aujourd’hui différents moyens de trouver et de bénéficier des cours particuliers. Il est possible de trouver des organismes qui proposent des séances de soutien scolaire. Ces organismes disposent d’une multitude d’offres qui peuvent répondre en s’adaptant à tous les besoins que la demande provienne d’élèves, d’étudiants ou de salariés. Il est également possible de trouver sur Internet ce type de service. Le coût de ses séances s’avère particulièrement bas. Selon les professionnels, le recours à ces sites Internet permet d’aider les bénéficiaires de disposer d’un meilleur accompagnement tout en tirant profit par exemple d’une interface qui stimule l’envie. Puis, il y a les cours à domicile. Ce type de service est également être proposé par de nombreuses sociétés spécialisées dans le domaine. Ces cours ont pour avantage de faire bénéficier à l’élève toute l’attention de son enseignant, et d’éviter le décrochage scolaire.

Enregistrer

5 raisons de devenir un formateur en formation

juin 21, 2017

admin

Pas de commentaire

Tags:

Il n'y a aucun tags

De nombreuses personnes souhaitent devenir formateur. Cependant, malgré qu’elles aient les compétences nécessaires pour se lancer dans ce métier, certaines éprouvent des difficultés à réaliser leur projet professionnel en raison de craintes, parfois rationnelles, liées à l’échec. Pourtant, cette activité offre un grand nombre d’avantages non négligeables ainsi que des opportunités de s’épanouir aussi bien sur le plan personnel que professionnel. Voici les 5 raisons de devenir un formateur en formation.

Apprendre et transmettre

Contrairement aux idées reçues, le formateur apprend en continue bien qu’il soit à la pointe de son domaine d’activité. Grand féru d’apprentissage, ce professionnel effectue des recherches permanentes et fait de nombreuses découvertes tout au long de sa carrière.

Outre l’apprentissage, ce métier permet de développer une véritable passion pour le partage. La transmission de compétences et de connaissances est un acte généreux qui peut participer à l’épanouissement personnel du formateur et l’inciter à se surpasser continuellement.

Les professionnels évoluant dans ce domaine éprouvent généralement une grande satisfaction en aidant des adultes à progresser et à atteindre leurs objectifs : accession à un emploi ou à un poste à plus haute responsabilité, etc.

Accéder à un titre valorisant

Etre formateur c’est communiquer ses connaissances, contribuer à la réussite d’autres personnes, mais également accéder à un titre très valorisant qui peut se révéler d’une grande utilité pour ceux qui prévoient d’évoluer rapidement au sein d’une entreprise.

Le formateur-consultant est un professionnel de niveau II (équivalent bac +3/4), il peut aisément accéder à des postes à haute responsabilité dans une structure.

Il est à noter toutefois que la certification est nécessaire pour mettre en lumière son professionnalisme et la qualité de ses interventions.

La satisfaction d’être son propre patron

Si certains formateurs poursuivent des objectifs liés à une évolution de leur poste au sein d’une entreprise, d’autres souhaitent devenir indépendants.

La profession de formateur permet de bénéficier d’un statut d’entrepreneur et de se dégager de celui de salarié. Un professionnel intervenant dans le domaine de la formation d’adultes peut donc créer sa propre structure et participer à son développement en faisant connaître ses qualités et en mettant sa propre stratégie en œuvre pour atteindre et transformer ses prospects en clients.

Des revenus intéressants

Que ce soit en tant qu’entrepreneur ou en tant que salarié, un formateur peut accéder à des revenus plus ou moins importants, en quelques années. Près de 60% des professionnels évoluant dans ce domaine parviennent à gagner plus de 30 000 € par an et cela, dès leur deuxième année. Pour garantir une rémunération correcte, il est parfois conseillé de réaliser une étude de marché. En effet, les revenus peuvent être relativement différents d’un domaine d’activité à un autre.

Un métier facilement accessible

Avant de devenir formateur, il est tout indispensable de se former. Si cette partie du projet semble se présenter comme une contrainte chez de nombreux aspirants, il faut savoir que les formations sont assez rapides et qu’elles offrent la possibilité de se lancer dans ses activités, dans les plus brefs délais. Après un passage par la case pratique en entreprise (stages, etc.) et devant le jury final, les futurs formateurs parviennent généralement à trouver un poste dans une structure en quelques mois, voire en quelques jours.

En 2016, l’étude Besoin de Main d’Œuvre de Pôle Emploi a permis de recenser près de 12 000 projets d’embauche de formateurs.

Enregistrer

Comment réaliser un tutoriel vidéo ?

mai 15, 2017

admin

Pas de commentaire

Tags:

Il n'y a aucun tags

Un tutoriel vidéo peut être utilisé pour des besoins pédagogiques ou pour faire la promotion d’un service ou d’un produit. Même si elle paraît facile aux premiers abords, la réalisation de ce type de contenu nécessite la mise en œuvre de certaines techniques, de matériels spécifiques et le respect de quelques étapes.

Déterminer la ligne directrice de la vidéo

La première étape consiste à déterminer l’idée autour de laquelle le tuto va se développer. On parle ici de la ligne directrice du projet, qui doit être définie en prenant en considération l’objectif du contenu et les besoins des destinataires.

Elle peut être liée aux questions que certains étudiants se posent, à une des nombreuses passions du créateur, à une information à délivrer aux internautes ou à un produit qui doit faire l’objet d’une publicité. En général, il est préférable d’opter pour les capsules relativement courtes de 2 minutes, notamment pour les tutoriels dédiés aux étudiants. Elles sont nettement plus faciles à manipuler et à partager sur la toile.

Mettre en place un scénario

La scénarisation des idées est une phase qui requiert la recherche de son style personnel. L’objectif est de trouver un moyen de mettre en exergue les lignes importantes, tout en suscitant l’intérêt du public.

En fonction de son style, le créateur peut détailler ses interventions ou mettre en lumière les grandes idées de sa vidéo et improviser un discours. Quoi qu’il en soit, il doit travailler avec des éléments visuels pour pouvoir entrevoir le résultat final du contenu. Il peut choisir des outils tels que PowerPoint ou utiliser des images non soumises à des restrictions de diffusion.

Valider le projet

Après avoir défini et scénarisé les idées, il est déconseillé de procéder directement à la réalisation du tutoriel. En effet, une vidéo peut être claire et complète pour son créateur, mais pas nécessairement pour son public. Il est donc indispensable de valider le projet auprès de ses pairs pour s’assurer qu’il puisse réellement capter l’attention des destinataires.

La validation peut s’effectuer durant une rencontre de groupe et reste la solution incontournable pour garantir la qualité du produit final. Lors de cette étape, il se pourrait que certains éléments de la vidéo soient supprimés et que d’autres fassent leur apparition.

Créer le support visuel du projet

Pendant la phase de scénarisation, des éléments visuels ont été intégrés au projet. L’objectif de cette quatrième étape est de peaufiner cette ébauche et d’améliorer le support visuel qui va accompagner la présentation.

PowerPoint peut se révéler d’une grande aide pour élaborer et intégrer des éléments visuels, mais également dans la mise en place de diaporama et de schémas. Si le tutoriel présente des images, l’idéal est de se tourner vers des logiciels plus performants tels que Photoshop. Les textes doivent être en gras, sans pour autant occuper l’ensemble de l’écran. Les éléments de texte sont à réduire en taille dans le format final.

Filmer et monter la vidéo

La création d’un film est l’avant dernière étape. Il est préférable d’opter pour des matériels professionnels afin de garantir la qualité de la vidéo. Dans de nombreux cas, une webcam peut suffire pour filmer un exposé. Néanmoins, il est recommandé de choisir un matériel performant pour éviter que les images n’aient aucun impact sur le côté professionnel de la vidéo.

Après le film, la dernière étape consiste à monter la vidéo. Windows Movie Maker peut être un excellent outil dans la réalisation de cette étape. Mais pour un meilleur rendu, il préférable de se tourner vers Camtasia, Captivate, Premiere, Final Cut ou After Effects. Final Cut et Premiere sont les logiciels incontournables pour les grands perfectionnistes. Ils peuvent être couplés à After Effects pour la création d’animations, d’effets spéciaux et pour la post-production.

Au niveau de la diffusion, l’idéal est d’uploader le tutoriel sur YouTube. Ce site appartient à Google et le référencement de la vidéo devrait donc être nettement plus optimisé que sur les autres plateformes.

Les langues étrangères intéressantes à connaître

avril 21, 2017

admin

Pas de commentaire

Tags:

Il n'y a aucun tags

Qu’on soit un passionné de langues étrangères ou non, force est de constater qu’elles sont devenues indispensables pour optimiser les chances d’embauche ou pour développer les activités de son entreprise en dehors du territoire national. Hormis l’anglais, il y a d’autres langues à connaître absolument pour garantir l’épanouissement de la vie professionnelle. Voici une liste de celles à apprendre sans tarder ou du moins celles qui sont les plus parlées.

L’allemand : à maîtriser

L’allemand n’est pas une langue facile à apprendre, mais il reste indispensable dans la mesure où l’Allemagne est le premier partenaire commercial de la France. Près de 20% des importations réalisées par l’Hexagone proviennent de ce pays et plus de 15% des exportations vont à destination du territoire allemand.

Même si l’anglais est très répandu en Allemagne, il est préférable de s’adresser à un partenaire en allemand pour améliorer les chances de réussite des opérations.

L’espagnol : la plus parlée au monde

Langue native de près de 400 millions de personnes, l’espagnol peut être utile pour un Français, notamment les entrepreneurs, en raison des nombreux échanges économiques entre les deux pays.

Si l’Allemagne est le premier partenaire commercial de la France, l’Espagne quant à elle occupe la quatrième position. La connaissance de la langue de cette partie de la péninsule ibérique peut ouvrir un grand nombre d’opportunités.

Mis à part les échanges commerciaux, il faut savoir que les échanges culturels sont très présents entre l’Hexagone, l’Espagne et les pays hispanophones d’Amérique latine.

L’italien : à ne pas négliger

L’italien est parlé dans plus de 34 pays (Saint-Marin, Brésil, Argentine, etc.) et même s’il est moins répandu que l’espagnol, il reste une langue importante à maîtriser si l’occasion se présente.

L’italien est la langue des artistes et une des plus utilisées dans les institutions internationales au sein de l’Union Européenne et durant les missions diplomatiques.

Dans le domaine du commerce, l’Italie est le deuxième importateur de produits français et de nombreuses entreprises issues de ce pays sont implantées sur le territoire hexagonal.

Le chinois : indispensable pour ceux qui souhaitent se lancer dans le commerce international

Devenue une super puissance économique, la République populaire de Chine est un pays que la France, ni d’autres d’ailleurs, ne peuvent plus se permettre d’ignorer surtout ceux qui souhaitent se lancer dans le commerce international. La première puissance économique mondiale occupe la deuxième place dans les importations de l’Hexagone et la huitième dans le classement des exportations.

Il y a 7 principales langues chinoises, mais la plus parlée est le mandarin (845 millions de personnes). Sa difficulté réside sur son écriture et ses tonalités.

Le russe : plus répandue que l’anglais

Présent dans le top 10 des langues les plus populaires au monde, le russe est plus répandu que l’anglais et joue un rôle important dans les échanges économiques, culturels et politiques.

La Russie est le septième partenaire de l’Hexagone et il n’est pas rare qu’un Français soit amené à jouer le rôle d’interprète pour les délégations économiques du pays.

Que ce soit pour un entrepreneur ou une personne qui désire faire carrière dans le domaine du commerce international, le russe reste une langue intéressante.

À l’instar du mandarin, il est difficile à apprendre grâce à ses tonalités et son écriture. Pour ne pas abandonner en cours de route, il est préférable de se lancer dans son apprentissage en étant bien motivé.

L’auto-formation en ligne : les techniques efficaces

mars 21, 2017

admin

Pas de commentaire

Tags:

Il n'y a aucun tags

L’auto-formation est différente de l’autodidaxie qui consiste à optimiser ses connaissances sans accompagnement et sans institution éducative. L’objectif est de suivre un apprentissage chez soi, tout en étant affilié à un système éducatif ou à des groupes sociaux. Bon nombre de personnes choisissent ce type d’apprentissage en ligne, mais la réussite n’est pas toujours au rendez-vous. En effet, l’auto-formation exige une excellente préparation et la mise en œuvre de quelques techniques qui permettent d’optimiser les chances de succès.

Développer les qualités nécessaires à l’auto-formation

Même si elle est importante, la motivation n’est le pas seul élément indispensable à la réussite d’une auto-formation en ligne. Pour débuter, il est nécessaire de bien connaître ses forces, faiblesses, capacités et limites. Ensuite, il faut savoir tirer profit de ses expériences, qu’elles soient bonnes ou mauvaises.

Il est important de prendre du recul pour étudier les réussites et les raisons des échecs. Ainsi, ce sera nettement plus facile de reproduire le succès et de procéder à des améliorations afin d’éviter les futurs échecs.

Dans la majorité des cas, la réussite d’une auto-formation repose sur les capacités de la personne à se motiver et à exploiter ses expériences.

Ne pas se contenter des cours

En multipliant ses voies d’apprentissage, une personne peut optimiser grandement ses chances de réussite et renforcer rapidement ses connaissances.

Les cours délivrent des informations indispensables à l’apprentissage et ces informations doivent être exploitées. Pour un internaute qui désire connaître davantage les méthodes d’élaboration d’une stratégie marketing par exemple, il est important en premier lieu de se baser sur les supports de cours et créer des synthèses sous forme de fiches.

Ensuite, il faut se tourner vers d’autres sources de l’information comme les documentaires et selon les possibilités, de partager les informations recueillies avec une personne qui évolue dans le domaine du marketing.

Pour finir, il est nécessaire de mettre en œuvre les techniques délivrées dans les fiches en simulant la création d’une stratégie marketing afin de déceler les points à retenir et à éliminer et d’ajouter d’autres informations.

Grâce à la multiplication des voies d’apprentissage (lecture, visuel, échange, etc.), on peut améliorer la compréhension d’un cours et donc d’optimiser grandement ses chances de succès.

Mettre en place un planning de révision

Le cerveau est un organe impressionnant qui peut emmagasiner d’énormes quantités d’informations. Néanmoins, bien que sa performance soit nettement supérieure à celle des superordinateurs, elle prend un certain temps pour stabiliser les informations reçues et créer des connexions avec d’autres nouvelles données.

Pour que les cours puissent être ancrés définitivement dans la zone réservée à la mémoire à long terme, il est indispensable de planifier ses révisions dès le début de l’apprentissage. En règle générale, le cerveau a besoin de trois mois pour stabiliser des données et donc, de conserver efficacement de nouveaux acquis.

Il faut noter que la mémorisation s’effectue par la compréhension. Pour activer ou réactiver sa mémoire, il est indispensable de comprendre les informations avant de les répéter afin d’éviter de sombrer dans le parcoeurisme qui peut fortement compromettre l’auto-formation.

La compréhension permet de faire des liens entre différentes parties d’un cours, de mettre en place une mindmap (représentation d’informations sous forme de carte, constituée de sujets principaux, secondaires, etc.) et dans certains cas, de s’interroger sur d’autres éléments non abordés.

Devenir expert-comptable

décembre 9, 2016

admin

Pas de commentaire

Tags:

Il n'y a aucun tags

Le métier d’expert-comptable est un métier passionnant, rémunérateur et qui ne connait pas le chômage. Placé au cœur même de l’entreprise, l’expert-comptable joue un rôle clé dans sa création et dans son développement économique. En effet, bien au-delà de la tenue et de la certification des comptes, l’expert-comptable apporte conseils, expertise et orientation stratégique afin de favoriser le développement de l’entreprise.

Devenir expert-comptable nécessite 8 années d’études après le Bac. Plusieurs choix de formations s’offrent à l’étudiant qui souhaite exercer ce métier. Le cursus universitaire classique est subdivisé en 2 phases : 5 années d’études théoriques à l’issue desquelles l’étudiant obtient 2 diplômes : le DCG (diplôme de comptabilité et de gestion) et le DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et de gestion), suivies de 3 années de stage en entreprise obligatoire, à l’issue desquelles l’étudiant se voit octroyer le DEC (diplôme d’expertise comptable). Il est également possible de rejoindre le cursus après l’obtention d’une licence au sein d’une université dans d’autres secteurs comme le droit, les sciences économiques, les maths ; ou au sein d’une école de commerce.

Actuellement, de nombreux instituts, écoles ou universités proposent une formation en expertise comptable. Valeur sûre, l’INES ou Institut d’Etudes Supérieures, créé en 1996 et basé sur Paris, fait partie de l’une des toutes premières écoles d’expertise comptable en France. Accueillant chaque année plus de 600 étudiants, INES s’est forgé une solide réputation avec un fort pourcentage de réussite aux examens nationaux ainsi qu’un taux élevé d’insertion professionnelle de ses étudiants.

L’établissement propose trois types de cycles, à savoir le cycle étudiant, le cycle en alternance, et le cycle professionnel. A travers un concept pédagogique éprouvé qui consiste à fournir des cours de méthodologie et de soutien, un suivi personnalisé, une pratique intense de langues étrangères, l’existence d’un véritable réseau des anciens et la possibilité de changer de statut (étudiant/alternance) à chaque étape du cursus, l’étudiant bénéficie d’une réelle opportunité de réussite professionnelle. Des cours de soutien et des sessions intensives sont également disponibles pour les étudiants qui le souhaitent.

L’institut travaillant en collaboration et en partenariat avec un important réseau d’entreprises, les étudiants jouissent de relations privilégiées avec le monde professionnel et acquièrent dès la fin des 5 années d’études théoriques une solide expérience professionnelle au cours des 15 mois de stage en France ou à l’étranger ou durant une formation en alternance.

Selon leur profil, les étudiants qui souhaitent intégrer l’INES peuvent en outre compter sur les conseils personnalisés et avisés d’une équipe d’enseignants sur le parcours de formation qui leur est adapté.

 

La formation home staging en Europe

décembre 9, 2016

admin

Pas de commentaire

Tags:

Il n'y a aucun tags

Le concept du home staging est de plus en plus pratiqué en Europe et plus particulièrement en France. Pratique qui vise à optimiser et mettre en valeur un bien immobilier afin de le vendre ou de le louer rapidement et au meilleur prix. Le home staging est ainsi un élément clé qu’il ne faut pas négliger lorsqu’on décide de mettre en vente ou en location un immeuble.

Pour améliorer l’apparence extérieure d’un bien immobilier et pour le rendre le plus attrayant possible aux yeux d’un maximum d’acheteurs ou de locataires potentiels, les actions d’un home stager consistent à aérer et désencombrer les pièces, dépersonnaliser et harmoniser la décoration intérieure, disposer au mieux les meubles afin d’optimiser les espaces, jouer sur la luminosité et l’éclairage, effectuer les petites réparations, et nettoyer en profondeur tout l’intérieur.

S’il est possible de réaliser soi-même la mise en valeur de son bien, il est plus avantageux de faire appel à un home stager ou de suivre une formation au sein d’un centre spécialisé. Faire appel à un home stager ayant reçu une bonne formation, c’est garantir la vente ou la location rapide et sans négociation du logement.

Et la France a l’opportunité d’abriter le premier et plus grand centre de formation en home staging : le Centre de formation home staging europe. Couvrant toute l’Europe, cet établissement est un leader incontesté et reconnu dans le domaine. Dans le métier depuis 1983, le Centre de formation home staging europe a été créé en 2007 et la formation est tenue par le créateur de la société lui-même. Les 30 années d’expérience de home staging europe dans le domaine de la valorisation et la décoration immobilière lui permettent d’offrir et de garantir une formation de qualité. En 10 ans d’existence, une centaine d’élèves home stagers ont suivi une formation au sein du centre et pratiquent actuellement leur activité dans toute la France.

Se faisant uniquement sur le terrain, la formation dure 5 jours et un suivi durant toute l’année est proposé par le centre. La formation comprend tous les aspects du métier de home staging : comment optimiser le bien immobilier, comment vendre ses prestations, comment trouver des clients. Le sortant home stager au sein du centre de formation home staging europe peut rejoindre le premier groupement national des home stagers, le plus grand réseau fédéré en home staging reconnu par les plus grands professionnels de l’immobilier en France.

Page suivante »

1 2 3 5
© 2017 Sphere formation . créé par e-visibilité - Mention legales Sphere formation