4 astuces pour devenir saisonnier

mars 15, 2018

admin

Pas de commentaire

Pour les jeunes diplômés, l’été est une période idéale pour engranger de l’expérience, tout en percevant un salaire. Cependant, malgré les nombreux emplois proposés dans le secteur de l’agriculture, l’hôtellerie, la restauration et le thermalisme, l’accession à un contrat n’est pas une mince affaire. Voici 4 astuces pour devenir rapidement saisonnier et tirer profit de ses vacances d’été pour améliorer ses finances personnelles.

Bien choisir son secteur

Un travail saisonnier est une excellente alternative pour vivre ses premières expériences dans la vie active. Pour que l’emploi ne soit pas uniquement destiné à améliorer ses finances personnelles, il est recommandé de trouver un contrat en rapport avec ses études pour pouvoir compléter son CV efficacement.

Dans le cas où aucun emploi ne correspond à son parcours, il est conseillé de se tourner vers un travail en relation avec ses goûts : partir à la découverte de nouvelles personnes, communiquer avec d’autres langues, rester en contact avec des enfants, etc.

Faire des recherches relativement tôt

Il est déconseillé de débuter les recherches au commencement de l’été. Généralement, certaines entreprises organisent des recrutements dès le mois de février et il est préférable de rester à l’affût de ces offres pour préparer plus sereinement la période estivale.

Les recherches peuvent être menées sur les sites d’emploi, les plateformes dédiées aux petites annonces généralistes, les portails de collectivités publiques, les sites d’entreprises, auprès de Pôle emploi ou des agences d’intérim.

Dans certains cas, on peut faire appel à ses connaissances et s’informer sur les réseaux sociaux, tels que Facebook ou Twitter.

Bien travailler sa candidature

Après avoir trouvé l’emploi saisonnier idéal, il est indispensable de mettre toutes les chances d’embauche de son côté en travaillant minutieusement sa candidature.

Pour susciter l’intérêt du recruteur, il est conseillé d’adapter son CV et sa lettre de motivation à l’emploi ciblé. En d’autres termes, il faut mettre en lumière les compétences nécessaires au travail saisonnier : langues, maîtrise d’outils informatiques, qualités relationnelles, etc.

Durant la rédaction de la lettre de motivation, quelques règles liées entre autres à la longueur, à la structure et aux informations sont à respecter. La lettre ne doit pas excéder une page (20 lignes maximum) et comprendre des informations aussi bien sur ses compétences que sur l’entreprise.

Bien préparer son entretien

À l’instar des CDI classiques, l’accession à un contrat saisonnier s’effectue après un entretien d’embauche. Cette dernière étape peut être ardue, notamment pour ceux qui éprouvent des difficultés à l’oral.

Pour la réussir, il est tout d’abord indispensable de bien soigner sa présentation puisque l’apparence physique est le premier élément évalué par le recruteur.

Ensuite, il faut éliminer le stress pour rester le plus naturel possible, préparer quelques informations concernant l’entreprise, mettre en valeur ses expériences, rester à l’écoute de l’interlocuteur pour pouvoir cerner ses besoins et fournir des réponses précises aux questions posées.

Il est fortement déconseillé d’opter pour un travail au noir afin de ne pas gâcher sa première expérience en tant que saisonnier. Les emplois rémunérés au “noir” son illégaux et risqués. Ils peuvent dissimuler intégralement ou partiellement l’activité, ne comportent aucune déclaration obligatoire et aucun bulletin de paie. Dans la majorité des cas, l’expérience engrangée dans ce type d’emploi ne peut être mentionnée dans son CV et ne participe donc pas à son renforcement.

Comments are closed.

© 2018 Sphere formation . créé par e-visibilité - Mention legales Sphere formation