Sélectionner une page

L’auto-formation est différente de l’autodidaxie qui consiste à optimiser ses connaissances sans accompagnement et sans institution éducative. L’objectif est de suivre un apprentissage chez soi, tout en étant affilié à un système éducatif ou à des groupes sociaux. Bon nombre de personnes choisissent ce type d’apprentissage en ligne, mais la réussite n’est pas toujours au rendez-vous. En effet, l’auto-formation exige une excellente préparation et la mise en œuvre de quelques techniques qui permettent d’optimiser les chances de succès.

Développer les qualités nécessaires à l’auto-formation

Même si elle est importante, la motivation n’est le pas seul élément indispensable à la réussite d’une auto-formation en ligne. Pour débuter, il est nécessaire de bien connaître ses forces, faiblesses, capacités et limites. Ensuite, il faut savoir tirer profit de ses expériences, qu’elles soient bonnes ou mauvaises.

Il est important de prendre du recul pour étudier les réussites et les raisons des échecs. Ainsi, ce sera nettement plus facile de reproduire le succès et de procéder à des améliorations afin d’éviter les futurs échecs.

Dans la majorité des cas, la réussite d’une auto-formation repose sur les capacités de la personne à se motiver et à exploiter ses expériences.

Ne pas se contenter des cours

En multipliant ses voies d’apprentissage, une personne peut optimiser grandement ses chances de réussite et renforcer rapidement ses connaissances.

Les cours délivrent des informations indispensables à l’apprentissage et ces informations doivent être exploitées. Pour un internaute qui désire connaître davantage les méthodes d’élaboration d’une stratégie marketing par exemple, il est important en premier lieu de se baser sur les supports de cours et créer des synthèses sous forme de fiches.

Ensuite, il faut se tourner vers d’autres sources de l’information comme les documentaires et selon les possibilités, de partager les informations recueillies avec une personne qui évolue dans le domaine du marketing.

Pour finir, il est nécessaire de mettre en œuvre les techniques délivrées dans les fiches en simulant la création d’une stratégie marketing afin de déceler les points à retenir et à éliminer et d’ajouter d’autres informations.

Grâce à la multiplication des voies d’apprentissage (lecture, visuel, échange, etc.), on peut améliorer la compréhension d’un cours et donc d’optimiser grandement ses chances de succès.

Mettre en place un planning de révision

Le cerveau est un organe impressionnant qui peut emmagasiner d’énormes quantités d’informations. Néanmoins, bien que sa performance soit nettement supérieure à celle des superordinateurs, elle prend un certain temps pour stabiliser les informations reçues et créer des connexions avec d’autres nouvelles données.

Pour que les cours puissent être ancrés définitivement dans la zone réservée à la mémoire à long terme, il est indispensable de planifier ses révisions dès le début de l’apprentissage. En règle générale, le cerveau a besoin de trois mois pour stabiliser des données et donc, de conserver efficacement de nouveaux acquis.

Il faut noter que la mémorisation s’effectue par la compréhension. Pour activer ou réactiver sa mémoire, il est indispensable de comprendre les informations avant de les répéter afin d’éviter de sombrer dans le parcoeurisme qui peut fortement compromettre l’auto-formation.

La compréhension permet de faire des liens entre différentes parties d’un cours, de mettre en place une mindmap (représentation d’informations sous forme de carte, constituée de sujets principaux, secondaires, etc.) et dans certains cas, de s’interroger sur d’autres éléments non abordés.

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!

Share This

Share this post with your friends!