Sélectionner une page

Vous désirez devenir pharmacien ? Il faut compter jusqu’à 9 ans d’études, en fonction du milieu d’exercice visé : pharmacie, laboratoire d’analyses, industrie, ou agence de santé. Cependant, le numerus clausus complique davantage le processus d’admission. Actuellement seulement 30% des étudiants réussissent au concours d’accès. Mais réjouissez vous car le 19 mars 2019, l’Assemblé Nationale a approuvé la suppression du numerus clausus pour la rentrée 2020.

Une carrière internationale

A cause de la restriction des conditions d’accès pour les études médicales et paramédicales dans les universités françaises, nombreux sont les étudiants qui choisissent de s’expatrier pour poursuivre leurs rêves. Il y a une dizaine d’années, ces étudiants ne dépassaient pas quelques centaines, aujourd’hui ils sont plus d’un millier. Le Portugal semble être leur destination préférée. Aujourd’hui, les étudiants français font partie intégrante du paysage culturel de Lisbonne. Il suffit de se balader près des universités pour entendre la langue de Molière à chaque coin de rue. Mais il n’y a pas que la langue française. On peut également entendre parler espagnol, anglais, allemand, suédois, italien, arabe et beaucoup d’autres langues.

Un système d’enseignement solide

En plus de disposer des plus anciennes universités dans le monde, le Portugal possède un solide système d’enseignement orienté vers les recherches scientifiques, surtout dans les domaines de la santé, médicaux et paramédicaux. Donc, étudier au Portugal, représente une opportunité à ne pas rater pour les étudiants français souhaitant poursuivre dans ce type d’études. C’est aussi l’occasion de découvrir une nouvelle culture à frais réduits car le Portugal fait partie des pays européens où la vie est la moins chère.

Pour ceux qui ne le connaissent pas, le système d’Enseignement Supérieur Portugais se divise en 2 catégories d’établissements : les universités et les instituts polytechniques, ceux-ci proposent des études basées sur la pratique et comprennent des instituts et des écoles spécialisées dans plusieurs domaines tels que la gestion, l’hôtellerie, le tourisme, les sciences et technologies, etc.

Ainsi, au Portugal on compte 14 universités et 20 instituts polytechniques publics qui s’organisent en 3 grands pôles universitaires : Porto, Lisbonne, et Coimbra

On trouve également un réseau d’instituts et universités privés qui forment les étudiants dans plusieurs spécialisations telles que la gestion, l’éducation, la santé et les études paramédicales, etc. Seul inconvénient : les étudiants français qui ne maîtrisent pas le portugais peuvent avoir des difficultés lors de leurs cursus de formation. Cependant, l’ESEM France semble leur avoir trouvé une solution. Cette plateforme d’orientation les dirige vers un parcours d’études de sciences pharmaceutiques accessible sans PACES dans une université portugaise mais en langues française. En plus d’un cursus international et la poursuite des études en français, l’ESEM France propose à ses étudiants d’apprendre le portugais lors de leur séjour. Quant au diplôme il est reconnu dans l’ensemble de l’Europe y compris la France et le Portugal, ce qui laisse le choix aux futurs pharmaciens de décider où s’installer pour exercer leur métier une fois leur diplôme en poche.

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!

Share This

Share this post with your friends!